La noëlisation de l’éclairage des villes est-elle un service public ?

Chaque année, les mois de novembre et décembre voient s’opérer une transformation de l’espace urbain. A l’approche des fêtes de fin d’année, des décorations et illuminations sont en effet installées dans l’espace public, avec des objectifs et des conséquences qu’il paraît intéressant d’étudier par un prisme urbanistique.

Si cet article n’envisagera pas les décorations de Noël installées par les particuliers, les Urbavengers sont cependant convaincus qu’elles participent largement à l’ambiançage de la ville.

Objet décoratif, les illuminations de Noël seraient également un éclairage public. En ce sens, elle joueraient un rôle de sécurisation de l’espace public, d’organisation des circulations et de mise en valeur des espaces remarquables.

 

Les illuminations de Noël permettent à la ville de continuer à vivre malgré la nuit.

Dans une période où la nuit tombe précocement, ces illuminations participent à l’appropriation nocturne de la ville et au maintien de son animation et de ses usages.

En effet, en permettant un éclairage intensifié de l’espace urbain, les illuminations de Noël contribuent à un renforcement de l’éclairage public et donc à un relatif sentiment de sécurité nécessaire à son bon fonctionnement. Elles ont néanmoins surtout un objet décoratif, et ne sont pas réparties uniformément dans l’espace public.

 

Les illuminations de Noël soulignent et confortent des centralités.

Les illuminations de Noël poursuivent des objectifs de fléchage des populations. Installées par les municipalités dans les espaces les plus fréquentés, elles peuvent aussi parfois être aménagées par des associations de commerçants pour provoquer la fréquentation. Certaines villes, comme Strasbourg, ont même délégué la totalité de cette responsabilité à l’association des commerçants (en la subventionnant). D’autres, comme Paris, font financer une grande part des illuminations – qui leur profite largement – aux commerçants.

Qu’elles soient installées par la municipalité ou à l’initiative d’associations de commerçants, les illuminations de Noël soulignent la définition commerciale de la centralité des villes.

 

Les illuminations de Noël sont le seul éclairage public qui a vocation à nous surprendre.

Les illuminations de Noël permettent donc, une fois par an, de transformer l’espace public, donnant aux habitants l’occasion de jeter un regard nouveau sur leur ville. Ces installations temporaires créent en effet une exceptionnalité qui forme l’occasion de promenades urbaines. Les illuminations de Noël intègrent la magie de Noël dans la ville et créent une atmosphère féérique en reproduisant une voûte céleste qu’elles finissent de détruire. Si elles sont une attraction touristique à part entière, attirant parfois des visiteurs de loin, la déambulation qu’induit leur découverte permet une exploration de la ville. Certaines collectivités profitent en effet de la noëlisation des villes pour proposer une illumination mettant en valeur leur patrimoine bâti.

 

Les illuminations de Noël répondent à un objectif économique de maintien voire d’intensification des usages (particulièrement consommateurs) dans l’espace urbain. Elles sont par ailleurs déjà organisées, partiellement ou en totalité, par les commerçants auxquels elles bénéficient. A l’inverse, dans leur dimension publique, les illuminations de Noël ne semblent pas être indispensables à la bonne administration de la collectivité et au bon usage de l’espace urbain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s